Ciné TVLes Aventures de Rabbi Jacob : 7 anecdotes fascinantes sur le film...

Les Aventures de Rabbi Jacob : 7 anecdotes fascinantes sur le film culte

"Les Aventures de Rabbi Jacob", l'un des films les plus emblématiques de Louis de Funès, regorge d'anecdotes et de faits surprenants. De la préparation intense de l'acteur principal à un remake féminin en préparation, plongez dans les coulisses de ce chef-d'œuvre du cinéma français.

Qui aurait cru que derrière l’un des films les plus emblématiques de Louis de Funès se cachent tant d’anecdotes fascinantes ? De la préparation intense de l’acteur principal à un remake féminin en préparation, plongeons ensemble dans les secrets de ce chef-d’œuvre du cinéma français.

1. Un tournage aux défis titanesques

Le réalisateur n’a pas lésiné sur les moyens pour recréer des lieux emblématiques. Imaginez un peu : tout le hall d’arrivée d’Orly a été reconstruit pour les besoins du film ! Et ce n’est pas tout. Louis De Funès a vécu des moments particulièrement intenses, notamment lors de la scène où son personnage tombe dans une cuve de l’usine de chewing-gum. Un défi physique pour l’acteur, qui a su le relever avec brio.

la scène culte du chewing-gum dans Les Aventures de Rabbi Jacob
la scène culte du chewing-gum dans Les Aventures de Rabbi Jacob

2. Ultime collaboration, mais fructueuse

“Les Aventures de Rabbi Jacob” est la dernière collaboration entre le réalisateur Gérard Oury et l’acteur Louis de Funès. Malgré les critiques souvent dures envers Oury et de Funès, ce film a été accueilli avec enthousiasme pour son ton comique avec des accents politiques et son message pacifiste. Il a même été nommé pour le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère en 1975.

affiche originale du film Les Aventures de Rabbi Jacob
affiche originale du film Les Aventures de Rabbi Jacob

3. Un rabbin derrière le scénario

Savez-vous que Josy Eisenberg, co-scénariste du film, était rabbin dans la vraie vie ? Il était également producteur d’une émission religieuse. Cette touche d’authenticité a sans doute contribué à la richesse du scénario. Josy Eisenberg est décédé en 2017.

Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) - Bande-annonce

4. Contexte international tendu

La sortie du film a coïncidé avec un événement majeur : la guerre du Kippour. Cette coïncidence a provoqué des réactions vives et inattendues. L’histoire du détournement d’un avion par Danielle Cravenne reste gravée dans les mémoires. Une histoire tragique qui a ajouté une dimension supplémentaire à la réception du film.

retour sur la sortie des Aventures de Rabbi Jacob le 18-10-1973

5. Louis de Funès, acteur en immersion

Pour se préparer à son rôle de Victor Pivert, Louis de Funès a été initié à la culture juive. Une expérience qui l’a profondément marqué et qui a influencé sa performance à l’écran. Il l’a décrite comme purificatrice pour son âme.

Louis de Funès dans les aventures de Rabbi Jacob
Louis de Funès dans les aventures de Rabbi Jacob

6. Des figurants inattendus

La rue des Rosiers, reconstituée pour le film, a réservé une surprise de taille. La plupart des figurants qui y déambulaient étaient en réalité musulmans. Une belle illustration de la diversité culturelle, même dans les coulisses.

chorégraphie culte de Rabbo Jacob
chorégraphie culte de Rabbo Jacob

7. Un remake féminin censuré

Le film continue de vivre. Un remake féminin, intitulé “Rabbi Jacqueline”, était en cours d’écriture. Une nouvelle interprétation du classique qui promettait de belles surprises. Malheureusement, alors que Danièle Thompson (fille de Gérard Oury) avait annoncé travailler sur ce film, elle a annoncé en mai 2023 que le film ne se fera pas regrettant “une sorte de censure”.

Danièle Thompson - Un monde, un regard

“Les Aventures de Rabbi Jacob” n’a pas fini de nous étonner et continue de fasciner des générations de cinéphiles. Derrière chaque scène, chaque réplique culte, se cache une histoire, une anecdote, un secret. Un film riche, à l’image de son acteur principal, Louis de Funès.

Charlotte Lafond
Charlotte Lafond
Passionnée des univers culturels, Charlotte Lafond dirige la rédaction de Carbone Ink avec une plume affûtée et un œil critique. Spécialiste du monde audiovisuel, elle explore avec enthousiasme et perspicacité les méandres du cinéma et de la télévision.

En tant que média indépendant, Carbone Ink a besoin de votre soutien en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Carbone Ink vous conseille

La chronique des Bridgerton saison 3 : récap avant de regarder la suite sur Netflix

La troisième saison de "La Chronique des Bridgerton" se...

La Fulgurée sur France 3 : l’hypermnésie au coeur du téléfilm inédit

Ce soir, France 3 diffuse à 21h10 le téléfilm...