TechnologieLes cratères de la Lune peuvent nous aider à prédire l'avenir de...

Les cratères de la Lune peuvent nous aider à prédire l’avenir de la Terre

En étudiant les cratères lunaires, les scientifiques déchiffrent les indices sur les risques d'astéroïdes pour la Terre. Découvrez comment ces marques lunaires nous éclairent sur les probabilités d'événements catastrophiques et ce que cela signifie pour notre avenir.

En observant les cratères sur la Lune, nous pouvons avoir une idée des dangers que les astéroïdes représentent pour la Terre. Ces marques lunaires sont comme des archives des impacts passés et peuvent nous donner des indices sur la fréquence de ces événements.

En 2020, Toby Ord, un philosophe d’Oxford, a écrit un livre intitulé “The Precipice” (Le précipice). Dans ce livre, il évoque les risques d’extinction de l’humanité et estime qu’il y a une chance sur six que nous subissions une catastrophe majeure au cours du prochain siècle. Cette affirmation a suscité de nombreuses discussions et a été citée par des personnalités, dont le politicien australien Andrew Leigh.

Face aux défis actuels comme le changement climatique, les armes nucléaires ou les dangers de la bio-ingénierie, cette prédiction peut sembler alarmante. Mais d’où vient ce chiffre ? Et que signifie-t-il vraiment pour nous ?

La probabilité et les prévisions météorologiques

La probabilité est une manière de mesurer à quel point un événement est susceptible de se produire. Pour le comprendre simplement, prenons l’exemple du jeu de dés. Si vous lancez un dé, vous avez une chance sur six d’obtenir un trois. C’est parce que le dé a six faces, et chaque face a la même chance d’apparaître.

De la même manière, quand un météorologue dit qu’il y a 17% de chances qu’il pleuve demain, cela signifie que sur 100 jours ayant des conditions météorologiques similaires, il pleuvrait environ 17 fois. Ce n’est pas une certitude, mais une estimation basée sur des données et des observations passées.

Ainsi, la probabilité se base souvent sur des observations répétées pour donner une estimation.

La lune peut-elle nous apprendre quelque chose ?

La Lune, contrairement à la Terre, n’a pas d’atmosphère pour protéger sa surface des astéroïdes. C’est pourquoi elle a tant de cratères. Ces cratères sont comme un livre d’histoire, montrant tous les impacts qu’elle a subis au fil du temps.

Si nous voulons estimer le risque d’un gros astéroïde frappant la Terre, nous pouvons étudier ces cratères sur la Lune. Par exemple, en observant combien de gros cratères se sont formés au cours des millénaires, nous pouvons avoir une idée de la fréquence de ces gros impacts.

Un chercheur français, Jean-Marc Salotti, a utilisé cette méthode en 2022. Il a conclu que la probabilité qu’un astéroïde dangereux frappe la Terre au cours du prochain siècle est d’environ une sur 300 millions. C’est une estimation basée sur des observations concrètes, même si elle comporte une certaine marge d’erreur.

Un système de classement des résultats

Il existe différentes manières de comprendre et d’utiliser les probabilités. L’une d’elles est basée sur des observations réelles, comme les cratères sur la Lune. C’est ce qu’on appelle le “fréquentisme”. C’est un peu comme dire : “Sur 100 jours similaires, il a plu 20 fois, donc la probabilité de pluie est de 20%”.

Une autre approche est le “bayésianisme”, nommé d’après le statisticien Thomas Bayes. Ici, la probabilité est vue comme une mesure de notre confiance ou de notre croyance en un événement. Par exemple, si nous pensons qu’il est très probable qu’il pleuve demain, même sans données précises, nous pourrions dire que la probabilité est de 80%.

Dans son livre, Toby Ord utilise cette approche bayésienne pour classer différents risques d’extinction. Il donne ses propres estimations, basées sur ses connaissances et ses croyances. C’est pourquoi ces chiffres peuvent varier d’une personne à l’autre.

L’art et la science des estimations

Lorsque nous parlons de probabilités, il est important de se rappeler que toutes les estimations ne sont pas toujours basées sur des faits concrets. Parfois, elles sont influencées par nos opinions, nos croyances ou nos intuitions.

Prenons les estimations de Toby Ord comme exemple. Bien qu’il ait fourni des chiffres précis pour différents risques d’extinction, ces chiffres sont en partie basés sur son jugement personnel. C’est ce qu’on appelle des “probabilités préalables” en statistique. Elles sont comme des points de départ basés sur ce que nous pensons avant d’avoir des données concrètes.

Ces estimations peuvent être utiles pour donner une idée générale, mais il est essentiel de se rappeler qu’elles peuvent varier d’une personne à l’autre. Ce qui est important, c’est de comprendre d’où viennent ces chiffres et comment ils ont été déterminés.

L’importance des probabilités, mêmes imparfaites

Même si les probabilités ne sont pas toujours parfaitement précises, elles peuvent toujours nous être utiles. Par exemple, même si nous ne sommes pas sûrs à 100% qu’un événement se produira, une estimation peut nous aider à prendre des décisions ou à comprendre un risque.

Prenons l’estimation “une chance sur six” de Toby Ord. Bien que ce chiffre puisse sembler alarmant, il sert à attirer l’attention sur un sujet important. Il montre que, même si le risque n’est pas énorme, il ne doit pas être ignoré.

En fin de compte, l’essentiel est de comprendre comment les probabilités sont déterminées et de les utiliser comme un outil pour mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Mickaël Jobin
Mickaël Jobin
Mickaël Jobin, rédacteur intrépide, embarque les lecteurs de Carbone Ink dans un voyage à travers les divers paysages de la culture. Qu'il s'agisse de cinéma, de littérature ou de musique, sa plume explore avec enthousiasme et authenticité, créant un espace où la découverte et l'apprentissage culturels se vivent dans chaque article.

En tant que média indépendant, Carbone Ink a besoin de votre soutien en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Carbone Ink vous conseille

La chronique des Bridgerton saison 3 : récap avant de regarder la suite sur Netflix

La troisième saison de "La Chronique des Bridgerton" se...

La Fulgurée sur France 3 : l’hypermnésie au coeur du téléfilm inédit

Ce soir, France 3 diffuse à 21h10 le téléfilm...