Au printemps 2017, Carbone voyait le jour avec carbone.ink. Depuis, ce furent deux années intenses durant lesquelles nous avons publié plus de 300 articles et fictions en ligne, trois belles anthologies de 260 pages chacune, un hors-série réunissant le meilleur de nos publications web et un numéro spécial collector pour le Festival Lumière, à Lyon.

Vous nous voyez venir. L’heure du bilan est venue : Carbone passe un cap en ligne et lance sa première campagne de dons. L’occasion aussi d’une nouvelle formule !

Carbone.ink est actuellement un site gratuit. Il a été conçu ainsi pour permettre aux lecteurs de découvrir notre projet, ainsi que sa version papier en librairie. L’un comme l’autre ont été financés en toute indépendance par Fauns, studio lyonnais spécialisé dans l’animation, la 3D et l’innovation média.

Aujourd’hui, carbone.ink doit voler de ses propres ailes. Il ne quitte pas sa structure, mais il lui faut trouver une nouvelle source de financement, et celle-ci ne peut passer que par votre contribution et une forme d’abonnement.

On ne va pas vous faire un dessin : sans le soutien de ses lecteurs, un généreux mécène ou beaucoup de publicité, un média ne peut pas survivre. Comme nous croyons en vous, le calcul a été rapide.

Illustration originale pour "« I am not a comedian » : Lenny Bruce, vie et mort du stand-up", publié sur carbone.ink.

Pourquoi s’abonner ?

D’abord, pour nous aider à grandir. En nous soutenant, vous participerez au développement d’une nouvelle formule de carbone.ink, avec des contenus encore plus riches, bénéficiant davantage de moyens et d’une plus grande régularité.

Ensuite, nous n’avons pas d’autre alternative que de trouver une nouvelle économie au site afin de rémunérer plus sereinement nos contributeurs et nos équipes. Carbone.ink jusqu’ici ne rapporte pas d’argent, puisqu’il ne contient ni bannière publicitaire (dont personne ne veut), ni brand content.

Notre modèle initial a été pensé sur le long terme, avec plusieurs étapes, dont celle à laquelle nous sommes aujourd’hui. Ce cap décisif a toujours fait partie de notre agenda. S’abonner à carbone.ink c’est donc aussi soutenir notre projet sur le long terme et tout un écosystème (revue, hors-série, essais, vidéos, évènements, romans ou bandes dessinées en collaboration avec Fauns).

Je suis déjà conquis, pas de long discours ? Cliquez ici !

Pourquoi Carbone plutôt qu’un autre ?

Nos lecteurs habitués le savent, carbone.ink n’est pas un magazine culturel généraliste tout à fait comme les autres.

Ici, on prend notre temps. Si on parle aussi d’actualité, nous préférons proposer des articles en marge afin de prendre du recul. Moins de contenus qu’ailleurs donc, mais plus riches et mieux mis en pages.

À l’information qu’on trouve partout, aux avis qui pullulent, nous préférons l’analyse, la mise en perspective, le travail d’enquête, l’originalité du point de vue, du ton et la rigueur stylistique. Sans oublier le visuel, puisque carbone.ink est l’un des rares sites français de sa catégorie à proposer des illustrations originales pour accompagner ses textes ou fictions.

Nous avons voulu carbone.ink comme un lieu beau, curieux et décontracté où aborder les choses sous un angle différent et éclairant. Un lieu entièrement fait à la main, où on soigne chaque publication, chaque image publiée, chaque texte édité.

Illustrations originales par Dalil Boudaoud pour "Nos films de 1998 : #4. The Truman Show" et "Le fabuleux Stan Lee : Le plus grand forgeur de mythes de l’univers". Par Dalil Boudaoud

Une nouvelle formule ?

On a parfois pu lire que carbone.ink était elliptique, sous-entendu que la navigation manquait de clarté. Nous avons voulu faire simple, avec une page d’accueil où tout s’affiche comme on feuilletterait un magazine, et des étiquettes menant vers les rubriques.

Nous ne changerons pas. Mais notre nouvelle formule est l’occasion de rendre les choses plus lisibles avec des rendez-vous réguliers dont nous donnerons l’agenda – ce qui n’empêchera pas les surprises.

Ce nouveau Carbone est pensé comme un véritable magazine que vous pourriez acheter chaque mois avec l’assurance d’un contenu personnel et diversifié.

C’est du jamais vu, je participe ? Cliquez ici !
carbone

Illustration originale par Jaouen Salaün pour "Twin Peaks #1. Déflagration en noir, blanc & rouge"

Demandez le programme :

En vous abonnant, vous trouverez tout au long de chaque mois et par l’ensemble de notre équipe divers contenus d’actualité :

  • Deux à quatre chroniques sur le meilleur des sorties en salles, en librairie, en jeu vidéo ou en streaming.
  • Un à deux portraits consacrés à ceux qui font l’actualité, en particulier au cinéma, en bande dessinée ou en séries.
  • Un ou deux grands entretiens en cinéma, en bande-dessinée, en littérature ou en jeu vidéo, autour ou non de l’actualité.
  • Un dossier thématique lié à une actualité ou bien une œuvre, un auteur, qui l’éclaire de biais.
  • Une nouvelle inédite faisant suite à un concours ouvert au public et chapeauté par un auteur qui fait l’actualité ou non.

Comme pour les rubriques ci-dessous, la plupart de nos contenus seront accompagnés d’illustrations originales comme nulle part ailleurs.

Cette nouvelle formule verra aussi le retour ou l’arrivée de nouvelles rubriques spéciales de nos collaborateurs :

Chaque mois (intitulés provisoires) : 

  • « Zones » : chronique sur un ou deux films inédits qui ne sortiront jamais en salles mais qui méritent le détour, par Camille Nevers.
  • « Un mois dessiné » : sélection chroniquée mensuelle du meilleur de la bande-dessinée du moment, par Nicolas Tellop. Exemple ici.
  • « Press Select » : sélection du meilleur comme du pire mais toujours passionnant du jeu vidéo, tous genres et toutes plateformes confondues, par Erwan Higuinen.
  • « The Library » : chronique d’un objet littéraire insolite, par Xavier Mauméjean. Exemple ici.
  • « Le plein de super » : décryptage des tendances du comics, par Camille Baurin. Exemple ici.
  • « Blague à part » : ou la quête du rire partout où il se trouve dans la mass culture, par Adrien Dénouette.
  • « Des filles et des bulles » : rencontre avec une auteure de bande-dessinée, par Sonia Déchamps.
  • « Le point édito » : en début de mois, point de vue sur l’actualité de la pop culture sous toutes ses formes, par Jérôme Dittmar
  • « Suburbia » : playlist par Rémi Boiteux. A découvrir ici.
  • « Trésors cachés » : chronique d’un film du bout du monde, par Jérôme Dittmar. Exemple ici.
Carbone

Illustrations originales par Dalil Boudaoud

Tous les deux mois :

  • « Black Pop » : portrait d’une figure de la pop culture en noir de peau et d’âme, par Nathan Reneaud. A découvrir ici.
  • « Décadré » : décryptage d’une case de bande-dessinée, par Nicolas Tellop
  • « Les chroniques washoku » : histoire illustrée de l’authentique cuisine populaire japonaise, par Adrien Padirac et Atelier Sento. A découvrir ici.
  • « La cuisine au cinéma » : par Sébastien Bénédict
  • « En marge » : le cinéma vu à travers ses personnages de marginaux, par Victor Moisan
  • « Les légendes du stand up » : portrait-fleuve et exclusif d’une légende du stand up, par Guillaume Orignac. A découvrir ici.
  • « Péritel » : regards amusés mais toujours sérieux sur les séries télé pas si rétro, par Erwan Higuinen. A découvrir ici.
  • « Pop Icon » : chronique d’une image emblématique des 80’S / 90’s, par Linda Belhadj 
Carbone

Illustration originale par Atelier Sento pour "Karé Raisu : Le riz au curry dont le Japon raffole"

À vous de jouer :

Cette campagne d’abonnements est aussi l’occasion de proposer à nos lecteurs les rubriques ou sujets sur lesquels ils aimeraient lire un article.

Une fois par mois, nos contributeurs pourront ainsi accéder à un espace dédié où faire leurs suggestions et en discuter avec une partie de notre équipe.

L’abonnement :

Choisir notre système d’abonnement n’a pas été simple.

La gratuité n’est pas un modèle viable, mais nous aimons que nos contenus soient en accès libre. L’abonnement lui donne de la valeur, mais il privatise ou donne un accès réduit souvent frustrant. Qui ne s’est pas déjà retrouvé de nombreuses fois à lire des débuts d’articles à cause d’un « paywall » ? Ce n’est pas toujours simple de franchir le pas.

C’est pourquoi nous avons opté pour un Tipee, soit un système de dons mensualisés qui permet à chacun de soutenir Carbone selon ses moyens ou son envie, avec la possibilité de cesser le prélèvement à tout moment, tout en laissant les contenus en accès libre.

Bien sûr, plus vous serez nombreux, plus nous aurons les moyens de vous proposer davantage d’articles, de dossiers, d’enquêtes, d’illustrations originales et aussi de renouer avec des émissions en vidéo.

Nous avons ainsi fait le choix de la complète transparence, et de vous donner les paliers qui nous permettront d’évoluer.

Payer pour un contenu accessible à tous n’est pas l’option la plus simple, puisque les contributions feront exister le site, y compris pour ceux qui ne s’abonneront jamais, mais nous voulons miser sur un engagement fort, et donc collectif, qui permette justement à Carbone de pouvoir rayonner le plus possible.

Tout dépend désormais de vous pour que ces contenus existent, et pour que Carbone évolue en ligne pour devenir l’un des meilleurs magazines culturels en ligne jamais conçus. Rien que ça.

Infos, abonnement, encouragements : clic, clic, clic !

Quelques chiffres :

On ne va pas sortir le tableur Excel, mais pour vous donner une idée, si 300 personnes nous suivent pour un don de 5€ par mois, nous pourrons publier l’ensemble des contenus proposés dans notre nouvelle formule.

Si vous êtes 500, nous pourrons amortir une partie des coûts de notre équipe et produire davantage de contenus.

Si nous passons la barre des 1000 sur une moyenne, toujours, de 5€, ce sera toujours plus de nouveaux articles, de fictions, et des charges amorties, donc plus de sérénité et une version de Carbone en ligne toujours plus solide.

Et si, bien sûr, les dons sont plus élevés, alors vous aurez l’assurance de découvrir chaque jour des nouvelles choses aussi bien en ligne que sur papier, car nous en avons encore beaucoup d’idées que nous rêvons de matérialiser.

Par conséquent, avant de pouvoir lancer pleinement notre nouvelle formule, il nous faut acquérir un minimum de dons, ce qui prendra mécaniquement un petit peu de temps, quelques jours on l’espère, plus peut-être, quoiqu’il en soit vous serez tenu au courant.

Carbone

En haut : illustration originale par Dalil Boudaoud pour "Nos films de 1998 : #2. Les Yeux dans les Bleus" ; En bas : illustration originale par Jaouen Salaün pour Carbone #3.

Et je gagne quoi en m’abonnant ? :

Notre gratitude et l’assurance de contribuer à la bonne continuité d’un média indépendant.

Ensuite, selon votre option choisie, vous pourrez :

1 : avoir accès une fois par an à notre almanach, une édition spéciale collector imprimée du meilleur de nos contenus publiés en ligne.

2 : avoir accès à un accès au planning hebdomadaire de publication.

3 : avoir accès à un discord privé avec l’équipe de Carbone.

4 : avoir un accès anticipé à une partie ou à la totalité des articles.

5. avoir accès en avant première à l’un de nos essais à paraître.

Je clique encore !

Et la revue dans tout ça ? :

Après trois numéros, nous sommes heureux de pouvoir annoncer que Carbone a trouvé tranquillement ses lecteurs. Mais comme pour notre site, nous travaillons également sur de nouvelles pistes pour réaménager son économie, car si l’équilibre est atteint, il ne suffit pas encore tout à fait. Nous avons visé haut, nous cherchons désormais le meilleur moyen de maintenir notre vitesse de croisière. Pour cette raison, Carbone doit prendre un peu de recul et réfléchir. Nous reviendrons vers nos lecteurs d’ici le mois de mars pour de plus amples nouvelles sur le prochain numéro, spécial paradoxe temporel !

Carbone

Illustration originale par Dalil Boudaoud pour notre dossier Shyamalan (janvier 2019)

L’équipe :

Parce que Carbone ne serait pas sans ses collaborateurs, petit tour d’horizon de ceux qui embarquent avec nous pour cette nouvelle formule, sachant que d’autres, anciens et nouveaux, viendront bien sûr nous rejoindre.

Julien Abadie :

Journaliste multi-tâches passionné par tout ce qui mérite plus de 30 secondes d’explication, Julien Abadie a écrit pour Chronic’art, Slate, Climax, Virus, Games Magazine, Vertigo, Les Affaires et même Equidia. Il a aussi collaboré à l’ouvrage collectif Paul Verhoeven: Total Spectacle.

Linda Belhadj :

Linda Belhadj est critique cinéma et fondatrice du blog Almost-Kael.com. Elle est auteure de « Le Thriller érotique » (Aedon), co-auteure d’un livre sur Paul Verhoeven (Playlist Society) et spécialiste des questions de genre et de représentation des femmes dans la pop culture américaine.

Damien Bonelli

Critique de cinéma pour Critikat et La Septième Obsession après avoir été journaliste musical, Damien Bonelli vit à New York.

Camille Baurin :

Camille Baurin a soutenu en 2012 une thèse de littérature comparée sur les comics de super-héros. Après avoir tenu un blog baptisé Le super-héros et ses doubles pendant quelques années, il collabore désormais à des revues telles que Mythologie(s) Magazine ou La revue des livres pour enfants, tout en continuant ses recherches via des colloques ou des formations

Sébastien Bénédict :

Critique aux Cahiers du cinéma, puis à Chronic’art, Sébastien Bénédict est également enseignant en littérature. Il est l’auteur d’une monographie sur Hayao Miyazaki, Au gré du vent (Rouge Profond).

 

Louis Blanchot :

Critique de cinéma pour les revues Chronic’art et Trois Couleurs, Louis Blanchot est également l’auteur des « Vies de Tom Cruise » (Capricci, 2016).

Rémi Boiteux :

Après avoir tourné autour du cinéma, Rémi Boiteux s’est tourné vers l’écriture et déblatère sur la musique, entre autres, dans Let’s Motiv et Les Inrocks. Il s’intéresse aux questions de l’âme, de la fiction et des chansons. Il prend un plaisir sans égal à programmer pour Carbone l’errance musicale mensuelle appelée Suburbia. Il lui arrive aussi d’exercer une profession honnête et de danser.

Sonia Déchamps :

Sonia Déchamps est une journaliste freelance française. Elle est chroniqueuse sur plusieurs médias comme ZEP, Le Mouv’, Europe 1, Play Bac, Phosphore, Okapi, Le Monde des Ados, Santé Magazine, Radio Campus Paris, Sciences Humaines ou Casemate.

Adrien Dénouette :

Critique de cinéma pour les revues Critikat.fr et Trois Couleurs, Adrien Dénouette enseigne par ailleurs à l’Université Paris-Diderot. Il travaille actuellement à un essai autour de Jim Carrey pour Carbone.

Carbone

Illustrations originales par Dalil Boudaoud et Jaouen Salaün pour carbone.ink

Jacky Goldberg :

Jacky Goldberg est critique de cinéma et réalisateur. Il écrit principalement pour les Inrockuptibles, mais collabore aussi régulièrement à des magazines comme GQ, Vanity Fair ou Glamour. Spécialiste de la comédie américaine, il a signé en 2014 un documentaire télé sur Judd Apatow (This is Comedy). Il a également réalisé plusieurs courts-métrages de fiction, et travaille actuellement son premier long-métrage documentaire.

Erwan Higuinen :

Journaliste et critique, Erwan Higuinen écrit notamment sur le cinéma, les séries télé et les jeux vidéo, en particulier aux Inrockuptibles. Autres collaborations présentes ou passées : Soap, Games Magazine, Les Cahiers du cinéma, Chronic’art, IG Magazine, Numéro, Libération, L’Equipe. Slate, Membre de l’Association française des Critiques de Séries (ACS).

Xavier Mauméjean :

Xavier Mauméjean préfère les fiches sobres et brèves. Alors… Né en 1963, diplômé en philosophie et sciences des religions, auteur de romans policiers et de science-fiction qui ont reçu plusieurs prix ; traduit aux USA, il écrit aussi pour la jeunesse, la télévision et la radio (France Culture). Il vit dans le Nord avec son épouse et leur fille Zelda.

Victor Moisan :

Parti vivre au Japon en 2013 après avoir longtemps travaillé dans le cinéma, Victor Moisan écrit sur les films, le jeu vidéo, et se livre parfois à d’autres expériences. Il a collaboré ou collabore à Gamekult, Le Monde, Merlanfrit, Chronic’art, JV et Games Magazine.

Camille Nevers :

Aka Sandrine Rinaldi aka Terry McKay, etc. Cinéaste. Critique. DJ occasionnelle. Cahiers du cinéma puis La lettre du cinéma, aujourd’hui Libération. Chroniques radio : FG puis France Culture. Films : Cap Nord (2012) – Mystification ou l’histoire des portraits (2005). Textes dans les ouvrages collectifs : Mondes imaginaires : le cinéma de Manoel de Oliveira (Vendémiaire, 2017) – Samuel Fuller, le choc et la caresse (Yellow Now, 2018), Leo McCarey (Capricci, 2018).

 

Guillaume Orignac :

Cinéaste, critique de cinéma à Chronic’art et auteur de « David Fincher ou l’heure numérique » (Capricci, 2011).

Adrien Padirac :

Épicurien, Adrien Padirac a profité de ses nombreuses années académiques puis professionnelles au Japon pour infiltrer les cantines étudiantes, les bouis-bouis de papis, les restaurants de professeurs, les bars à salaryman, se délectant de plats traditionnels et d’improbables néo-mélanges de genres. Avec sa compagne Naoko, il est désormais chef du Mubyotan, à Lyon (Croix Rousse).

Nathan Reneaud :

Nathan Reneaud est journaliste, enseignant et programmateur au Festival International du Film Indépendant de Bordeaux. Co-fondateur de Accréds.fr consacré aux festivals de cinéma, il a écrit pour plusieurs publications : Etudes, Vodkaster, Soap, Slate.fr. Il participe également à la revue Rockyrama.

Yal Sadat :

Journaliste et critique de cinéma à Chronic’art, Première, Technikart ou encore Vice, Yal Sadat prépare une thèse dédiée au vigilante movie. Il écrit par ailleurs sur le jeu vidéo.

 

Carbone

Illustrations originales par Dalil Boudaoud pour : "byNWR.com : Refn, patron des arts renégats" (haut) et "Suburbia #02 : Mai 2017" (bas)

Atelier Sento (illustrations) :

L’Atelier Sentô est un duo de dessinateurs (Cécile Brun et Olivier Pichard) qui s’inspirent de leurs séjours au Japon pour créer, à quatre mains et à l’aquarelle, des œuvres à mi chemin entre souvenirs de voyages et récits fantastiques. Ils sont les auteurs du roman graphique Onibi aux éditions Issekinicho et travaillent actuellement sur un jeu vidéo : The Coral Cave.

Nicolas Tellop :

Nicolas Tellop écrit sur la bande dessinée, le cinéma, la littérature et la pop culture. Ses textes sont publiés dans Kaboom, Neuvième Art 2.0, Chronic’art, Le Magazine Littéraire, La Septième Obsession, Diacritik, Les Cahiers de la bande dessinée et Carbone. En 2016, il a participé aux essais Astérix & Obélix à l’épreuve de l’histoire (Ed. Popcorn), Vies et morts des super-héros (PUF) et Le Livre des trahisons (PUF). Il est également l’auteur de plusieurs essais tels que Snoopy Theory (Le Murmure) et Les Courses poursuites au cinéma (Aedon)

Nicolas Turcev :

Journaliste culture et société, Nicolas Turcev a contribué à Games Magazine, Gamekult, Chronic’Art et Merlanfrit. Il collabore également régulièrement avec Third Editions.

Eric Vernay :

Critique de cinéma et de musique, Eric Vernay est né à Paris en 1984. Il écrit pour Première, Les Inrockuptibles, Trois Couleurs et Slate en tant que journaliste indépendant. Il est également co-auteur de l’ouvrage Contes de l’au-delà : le cinéma de M. Night Shyamalan.

Donec ut massa commodo consequat. at vulputate, libero. accumsan felis eget