Suburbia – la playlist mensuelle de Carbone – programmée avec amour par Rémi Boiteux.

Suburbia #20

Celui-ci commence par une élégie. Mais à peine envolé le souffle du souvenir, c’est l’haleine chargée de la junky lady de la ville de sons qui prend le relais. Elle t’emmène parler au marin grec, aux parias du port qui ne racontent que des californies fantasmées. Qui prétendent que tout peut se dire, que rien ne sépare plus les faits et les secrets. C’est dans un de ces rades cachés que tu passes la nuit à danser et à goûter aux liqueurs trafiquées que les mains se passent -et qui activent les âmes. Quand s’ouvre la tienne, revient le souffle du souvenir qui fait tournoyer le monde autour de lui-même. Reprennent les mélanges : le printemps cette fois peut commencer.

 

  • April 5th – 1997 Remaster de Talk Talk – Play
  • Suburban Junky Lady de Royal Trux – Play
  • Set Sail de The Man From Managra – Play
  • Younger de The Moutain Goats – Play
  • Father Mountain de Calexico, Iron & Wine – Play
  • Viktor Borgia de Stephen Malkmus – Play
  • Images of Love de A.A. Bondy – Play
  • Oh Me, Oh My de James Yorkston – Play
  • The Opposite of Love de Vassilikos – Play
  • Face the Facts de Foxygen – Play
  • Tout est dit de Jean-Louis Murat  – Play
  • I Wanna Live In My Dreams de Francis Lung – Play
  • Jewel de Flume – Play
  • Paralysed de Nilüfer Yanya – Play
  • UFOF de Big Thief – Play
  • That world de Tim Hecker – Play

Suburbia

Retrouvez Suburbia sur le compte Spotify de Carbone tous les mois.

Rémi Boiteux aime les Islay Single Malt et Roberto Bolaño. Après avoir tourné autour du cinéma, il s’est tourné vers l’écriture et déblatère sur la musique, entre autres, dans Let’s Motiv et Les Inrocks. Il s’intéresse aux questions de l’âme, de la fiction et des chansons -et ne désespère pas de montrer que ça revient au même.

Illustration par Dalil Boudaoud.

et, odio leo. lectus adipiscing consequat. Curabitur leo libero mattis