Suburbia – la playlist mensuelle de Carbone – programmée avec amour par Rémi Boiteux.

Suburbia #13

Au détour des rues de la ville de sons, le printemps fait revenir de vieilles connaissances aimées. Le grain de leur voix, pareil au sable dans le verre, marque le temps passé, un temps que les mélodies épiphanisent, soulignent et parfois retiennent. Inspirées par le chant des oiseaux repris au loin par un thaumaturge pop. En bout de course un sursaut de colère laisse crier un mantra guerrier en faveur de la paix. Avant cela : une déambulation diurne ensoleillée par une lumière sans âge qui projette des ombres aux formes mouvantes, avec un passage pluvieux et même d’anachroniques et miraculeux flocons. Parmi ces rencontres printanières et diffractées, se cache peut-être l’architecte secret de la ville de sons.

 

  1. Joanna de Herman Düne – Play
  2. Break-Thru de Dirty Projectors – Play
  3. Mother Maybe de Kadhja Bonet – Play
  4. Cue the Machines de Yonatan Gat – Play
  5. Gravity de The Married Monk – Play
  6. Wide Awake de Parquet Courts – Play
  7. The Creature de La Luz – Play
  8. Real Outside de DRINKS – Play
  9. Hard rain de Lykke Li – Play
  10. Architecte de Fontaine Wallace – Play
  11. Black Snow de Oneohtrix Point Never – Play
  12. Quiet, The Winter Harbor de Mazzy Star – Play
  13. Citizen // Nowhere de Daniel Avery – Play
  14. No More Guns de Scott Fagan – Play
  15. Inhaler de Hilary Woods – Play

Suburbia

Retrouvez Suburbia sur le compte Spotify de Carbone tous les mois.

Rémi Boiteux aime les Islay Single Malt et Roberto Bolaño. Après avoir tourné autour du cinéma, il s’est tourné vers l’écriture et déblatère sur la musique, entre autres, dans Let’s Motiv et Les Inrocks. Il s’intéresse aux questions de l’âme, de la fiction et des chansons -et ne désespère pas de montrer que ça revient au même.

Illustration par Dalil Boudaoud.

ultricies lectus commodo leo diam efficitur. felis