Suburbia – la playlist mensuelle de Carbone – programmée avec amour par Rémi Boiteux.

Suburbia #12

Le vent. Celui de Chicago qui flotte ici entre autres via Hausu Mountain sur deux titres, label défricheur et indispensable basé dans la ville qui souffle. Celui qui passe entre les cordes des guitares, des harpes ou de la pluie. Celui du désert qui vient transformer toutes les villes que tu traverses simultanément, en grains de sable qui parasitent le réel et révèlent la nature mouvante des suburbs. Tu marches, alors, à la fois le jour et la nuit, lumières et ténèbres séparés (sonorités abrasives et plages contemplatives) mais sans cesse mêlés. Le souffle. Le vent. Sur un parking (désert ou blindé) comme dans l’étendue vivante de la mémoire. En boucles, en spirales –le vent.

 

  1. Cha tatch ka de Bernard Estardy – Play
  2. Love Said (Let’s Go) de 77:78 – Play
  3. EEPROM4 de Lockbox – Play
  4. Falling Into Me de Let’s Eat Grandma – Play
  5. Ditchglass, They Think de Nonpareils – Play
  6. MDM de Jo Passed – Play
  7. Hello from the Edge of the Earth de Mary Lattimore – Play
  8. I’ll Be There de Michael Rault – Play
  9. Tiny Slips of Paper de Rxm Reality – Play
  10. Ισορροπία de Στέρεο Νόβα – Play
  11. Ride de The Blind Suns – Play
  12. Parking Lot de Grouper – Play
  13. Some Limited and Waning Memory de Christina Vantzou – Play

Suburbia

Retrouvez Suburbia sur le compte Spotify de Carbone tous les mois.

Rémi Boiteux aime les Islay Single Malt et Roberto Bolaño. Après avoir tourné autour du cinéma, il s’est tourné vers l’écriture et déblatère sur la musique, entre autres, dans Let’s Motiv et Les Inrocks. Il s’intéresse aux questions de l’âme, de la fiction et des chansons -et ne désespère pas de montrer que ça revient au même.

Illustration par Dalil Boudaoud.

Donec quis, leo felis sem, libero ut