Suburbia – la playlist mensuelle de Carbone – programmée avec amour par Rémi Boiteux.

Suburbia #11

Tu étais resté devant l’écran blanc de la salle de cinéma. L’image rémanente de la rose bleue t’avait livré un secret caché à l’intérieur d’une mélodie : cette ville que tu arpentes depuis un an déjà est dessinée par les sons. Te souviens-tu d’une seule de ses rues qui ne soit pas mouvante ? As-tu posé le pied autrement que pour relancer ton errance ? Tu peux sortir de la salle et retrouver Suburbia, le cœur plein de ce beau mystère : tu es à Chicago, à Athens et à Athènes, à Montréal, Lille, à Paris et à Lyon. Tu es là où tu as des souvenirs et là où l’imaginaire aidé par quelques notes te projette. Au sec et à la maison, au large dans la tourmente, sous la pluie et jusque sur la Lune –demain sera toujours là.

 

  1. Wind Up Space de 1010 Benja SL – Play
  2. Falling Out de Raf Rundell – Play
  3. Don’t Move Back To LA de Okkervil River – Play
  4. Baseline de Suuns – Play
  5. Θυμάμαι de θανος ανεστοπουλος – Play
  6. Le large de Françoise Hardy – Play
  7. Home & Dry de Tracyanne & Danny, Tracyanne Campbell, Danny Coughlan – Play
  8. Paranoiac Intervals/Body Dysmorphia de of Montreal – Play
  9. Bless ur heart de Serpentwithfeet – Play
  10. Slowly Paradise de Eric Chenaux – Play
  11. Earth Moon de MIEN – Play
  12. Sounds Heard from the Moon de Park Jiha – Play
  13. Le nombre de la bête de Thousand – Play

Suburbia

Retrouvez Suburbia sur le compte Spotify de Carbone tous les mois.

Rémi Boiteux aime les Islay Single Malt et Roberto Bolaño. Après avoir tourné autour du cinéma, il s’est tourné vers l’écriture et déblatère sur la musique, entre autres, dans Let’s Motiv et Les Inrocks. Il s’intéresse aux questions de l’âme, de la fiction et des chansons -et ne désespère pas de montrer que ça revient au même.

Illustration par Dalil Boudaoud.

nec libero accumsan ultricies Sed vel, Aenean luctus Praesent risus Lorem