Suburbia – la playlist mensuelle de Carbone – programmée avec amour par Rémi Boiteux.

Suburbia #08

Au moment propice aux grandes récapitulations on a préféré, à nouveau, sortir. Et sentir l’air frais de demain. Un vent de l’avenir souffle cinglant dans les rues. Les guitares jouent comme jamais leur rôle d’exorciste et extériorisent les affects, hauts comme bas. Alors on ne marche cette nuit qu’en dansant, ne ralentissant la cadence qu’à la faveur de travaux en cours, dévoilant les entrailles nuancées de la ville et de la route. Des viscères vibrantes dans lesquelles lire des lendemains qui tremblent d’incertaines promesses. Pour calmer épisodiquement la morsure de l’air, des nappes de synthèse viennent agir en baume avant que les transes venues de tous les ailleurs ne reprennent leurs droits. Pour le dire autrement : belle fin d’année et beaux débuts à tous !

 

  1. When You’re Depressed de Go-Kart Mozart – Play
  2. Love You So Bad de Ezra Furman – Play
  3. Précipice de Sydney Valette – Play
  4. Drumsolo de Leyya – Play
  5. Nobody Gets What They Want Anymore de Marlon Williams, Aldous Harding  – Play
  6. What a Time to Be Alive de Superchunk – Play
  7. Mayday de The Go! Team – Play
  8. Astronomy de Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White – Play
  9. Coltrane de Jean-Louis Murat – Play
  10. Vas-Y Fais-Le Vite de Pendentif – Play
  11. Count It Up de Field Music – Play
  12. Deserted Dunes Welcome Weary Feet de King Gizzard & The Lizard Wizard – Play
  13. Only Love de Xylouris White – Play
  14. Roger Dismal de I, Ludicrous – Play
  15. L’adversaire – Radio Edit de Chevalrex – Play
  16. Peat Bog Solders de Lankum – Play

Suburbia

Retrouvez Suburbia sur le compte Spotify de Carbone tous les mois.

Rémi Boiteux aime les Islay Single Malt et Roberto Bolaño. Après avoir tourné autour du cinéma, il s’est tourné vers l’écriture et déblatère sur la musique, entre autres, dans Let’s Motiv et Les Inrocks. Il s’intéresse aux questions de l’âme, de la fiction et des chansons -et ne désespère pas de montrer que ça revient au même.

Illustration par Dalil Boudaoud.

ut vulputate, eleifend mattis lectus dolor. consequat. massa Nullam